Les opposants au mariage pour tous s’allient aux anti-avortement en Europe

Aujourd’hui Virginie Tellenne (alias Frigide Barjot) et Xavier Bongibault, porte-paroles de la Manif pour tous contre le mariage homosexuel en France, ont donnĂ© une confĂ©rence de presse au Parlement europĂ©en à Strasbourg en compagnie de dĂ©putĂ©s anti-avortement.

Press conference Manif Pour Tous EPAccueillis par Jean-Pierre Audy, prĂ©sident UMP de la dĂ©lĂ©gation française au Groupe du Parti populaire europĂ©en (PPE), Frigide Barjot et Xavier Bongibault ont prĂ©sentĂ© leurs arguments contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de mĂȘme sexe.

Les traitĂ©s europĂ©ens prĂ©voient que le  droit de la famille reste la compĂ©tence exclusive des États membres.

La conférence de presse était parrainée par M. Audy ainsi que Jaime Mayor Oreja, député espagnol, et Anna Zåborskå, députée slovaque.


Tous deux s’opposent rĂ©guliĂšrement aux droits des personnes LGBT. Jaime Mayor Oreja parraine également une initiative citoyenne europĂ©enne contre l’avortement dans l’Union europĂ©enne. Anna ZĂĄborskĂĄ a co-signĂ©, avec Christine Boutin et d’autres personnalitĂ©s anti-avortement, les articles de San JosĂ©, qui refusent tout droit à l’avortement.

PrĂ©sentes lors de la confĂ©rence de presse, la dĂ©putĂ©e europĂ©enne Europe Ecologie Les Verts Nicole Kiil-Nielsen a rĂ©agit nĂ©gativement Ă  la confĂ©rence de presse. Sa collĂšgue Catherine GrĂšze a rĂ©agit : “Il est scandaleux d’utiliser le Parlement europĂ©en comme tribune dans un dĂ©bat national sur les questions familiales.”

“La Charte des droits fondamentaux est un pilier de l’Union europĂ©enne qui interdit les discrimination, et la prĂ©sence de la Manif pour tous au Parlement europĂ©en va manifestement contre les valeurs europĂ©ennes.”

Ulrike Lunacek (Autriche, Verts) et Michael Cashman (Royaume-Uni, Socialistes & dĂ©mocrates), co-prĂ©sidents de l’Intergroupe LGBT au Parlement europĂ©en, Ă©taient Ă©galement prĂ©sents : “Maintenant que les opposants au mariage pour tous ont perdu leur bataille en France, ils cherchent à poser devant le drapeau europĂ©en pour s’offrir une fausse lĂ©gitimitĂ©.”

“Une grande majoritĂ© de ce parlement soutient l’Ă©galitĂ© complĂšte des droits pour les personnes LGBT. C’est ce que le Parlement veut pour le principe d’Ă©galitĂ© cher Ă  la France, et pour les enfants qui vivent dĂ©jĂ  dans ces familles.”

Pour mĂ©moire, le Parlement europĂ©en considĂšre dans deux rĂ©solutions que “les droits fondamentaux des personnes LGBT sont plus susceptibles d’ĂȘtre protĂ©gĂ©s si elles ont accĂšs Ă  des institutions lĂ©gales telles que la cohabitation, le partenariat enregistrĂ© ou le mariage”. Il “se fĂ©licite que 16 États membres proposent actuellement ces options et invite les autres États membres Ă  envisager de faire de mĂȘme” (rĂ©solutions du 24 mai et du 12 dĂ©cembre 2012).